Les Bouillonnantes
récital rock poétique

Le projet Les Bouillonnantes est né de l’envie de l’auteur ivoirien Koffi Kwahulé d’interroger des femmes habitant des quartiers de Montluçon sur la perception sensible qu’elles ont de leur histoire et de leur quartier. Ce désir a rencontré celui de Nadège Prugnard, écrivaine dont le grand-père immigré portugais vivait dans les Combrailles et qui, elle, est partie à la rencontre d’habitantes du territoire de Marcillat-en-Combraille.

Cette première phase de travail s’est déroulée de novembre 2017 à mai 2018 et inspireront ensuite aux deux écrivain.e.s deux textes originaux qui seront mis en lien et en scène par Carole Thibaut et en musique par Camille Rocailleux, afin de créer à l’automne 2018 Les Bouillonnantes, spectacle texte & musique, sorte de récital musical-rock-poétique, pour deux musicien.ne.s et trois actrices-chanteuses (Nadège Prugnard, Valérie Schwarcz, Carole Thibaut).

Distribution

Textes : Nadège Prugnard & Koffi Kwahulé
Musique : Camille Rocailleux
Direction artistique et mise en scène : Carole Thibaut
Avec Nadège Prugnard, Valérie Schwarcz, Carole Thibaut, accompagnées de Mathieu Ben Hassen et Yi-Pin Yang 
assistanat à la mise en scène : Marie Rousselle-Olivier, Charly Fournier
création vidéo : Benjamin Nesme
création lumière : Manuella Mangalo
regard scénographique : Camille Allain-Dulondel
régisseurs son : Pascal Gelmi, Hans Kunze (en alternance)
régie lumière : Manuella Mangalo
costumes : Séverine Yvernault
construction : Jean-Jacques Mielczarek, Jérôme Sautereau
Photos : Héloïse Faure et Cécile Dureux

Note d’écriture #1 : Nadège Prugnard

« Mon chien s’appelle Nietzsche j’écoute les sex pistols et Wagner en même temps je ne vais pas à la messe le dimanche et j’écris du théâtre j’écris sans tabous sans point ni virgule je parle sans frein je parle de la difficulté d’être dans ce monde et de vivre je parle de nous tous des questions qu’on se pose tous je parle de toi et de moi je parle de ce baiser que tu m’as donné hier dans ce café de ta bouche j’en parle je parle aussi de Toto l’Hermite sa moto son cageot son maraud je note les blagues de Pierrot je questionne Marthe et ses cerfs-volants les poèmes ravagés de Roger la colère politique de Jérôme je parle aussi des larmes de Marie-Lou qui se demande comment changer le monde j’écris dans l’à-vif du terrain au sens d’un besoin permanent et urgent de repenser le théâtre son mode de création son rapport aux vivants je parle d’un théâtre que j’invente avec l’histoire de chacun.e…Alors autant dire que quand Carole Thibaut m’a proposée de coécrire les Bouillonnantes avec Koffi Kwahulé, et d’aller à la rencontre des habitant.e.s de Marcillat en Combrailles j’ai immédiatement accepté, il s’agira de questionner la mémoire des habitant.e.s, la terre d’où on vient, le lieu où on va, les souvenirs minuscules, les histoires XXl, les bouts de rêve et les révoltes de chacun… je ne sais pas encore de quoi sera pétri ce texte se ce sera un dialogue, une épopée tragique, une comédie rock, un texte qui fait péter les bretelles des musiciens, mais ce qu’il a de certain c’est que je cherche à te rencontrer je veux l’appel à l’autre y’a quelqu’un ? »

 

Note d’écriture #2 : Koffi Kwahulé

« Faire histoire. Non pas l’histoire proclamée, sanctifiée par les livres, mais celle de son pâté de maisons, de son quartier, de sa ville, l‘histoire vécue. Avec les participantes, construire, par bribes de souvenirs, d’approximations, voire de déformations, l’histoire des lieux dont nous sommes l’objet et le sujet.

De naissance ou de choix. En d’autres termes, accepter la fiction comme partie prenante de l’histoire. Une Histoire du coin de la rue, orale. Créer ensemble un espace de partage par un retour sur soi, en soi.« 

Dans le cadre du projet TIM Territoire Identité Mémoire du CDN de Montluçon.
Création aux Ilets automne 2018
Production  théâtre des ilets-centre dramatique national de Montluçon – Région Auvergne Rhône Alpes
Coproduction 109 -SMAC de Montluçon
Corréalisation ville de Montluçon

Crédits Photos : Héloïse Faure et Cécile Dureux